Auteur : Moliere

Auteur, comédien, directeur de troupe, Molière est un homme de théâtre complet. Il est la référence majeure d’un genre qu’il a contribué à créer : la comédie.

Né à Paris en 1622 dans une famille bourgeoise, Jean-Baptiste Poquelin (il choisira de s’appeler Molière en 1644) abandonne ses études de droit pour fonder la troupe de «L’Illustre Théâtre» en 1643, après avoir rencontré une jeune actrice, Madeleine Béjart. Il part en province, monte des spectacles itinérants, écrit des farces (L’Étourdi, 1654 ; Le Dépit amoureux, 1656), puis retourne à Paris en 1658.
Du jour au lendemain, il devient célèbre, ayant eu le bonheur de plaire au roi Louis XIV, grand amateur d’art, monarque soucieux de développer les talents qui donneront à sa cour encore plus d’éclat.

Dès lors, l’artiste va se dépasser avec une série de chef-d’œuvres où la grande comédie côtoie la farce et la comédie ballet : Les Précieuses ridicules (1659), Dom Juan (1665), Le Misanthrope (1666), L’Avare (1668), Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1671), Les Femmes savantes (1672), Le Malade imaginaire (1673).

Molière fait de la comédie non seulement un divertissement, mais aussi une arme redoutable contre les vices de son temps. Cibles privilégiées de l’auteur, les hypocrites, les pédants, les maniaques sont mis en scène avec réalisme et nourrissent toutes les formes de comique : la satire, la parodie, l’ironie, la caricature. Molière se fait des ennemis nombreux et redoutables, mais le roi le soutient et le public lui est acquis jusqu’à ce jour ultime du 17 février 1673 où, dans le rôle du Malade imaginaire, il s’écroule sur scène avant de rendre l’âme.

Accès enseignant

Inscrivez-vous ou saisissez vos identifiants magnard.fr pour accéder aux ressources réservées aux enseignants.

×

Déconnexion ...

Déconnexion en cours ... veuillez patienter ...
×

 

 
×